Accueil/Blog/Détails

L'Adoption des Crypto-Monnaies dans le Monde: Situation en 2022

2022/07/26 19:07:32

Aperçu

  1. L'adoption des crypto-monnaies est en plein essor dans le monde. De plus en plus de personnes se tournent vers ces monnaies virtuelles, car elles présentent de nombreux avantages par rapport aux monnaies traditionnelles. Toutefois, l'adoption des crypto-monnaies n'est pas encore universelle et certaines régions du monde sont en retard sur ce point. Selon une étude publiée en 2021 par l'institut de sondage et d'analyse Statista, l'adoption des crypto-monnaies est très disparate selon les pays. L'étude couvrait 56 nations et les personnes interrogées étaient au nombre de 1000 à 5000 par pays.

L'adoption des crypto-monnaies est en plein essor dans le monde. De plus en plus de personnes se tournent vers ces monnaies virtuelles, car elles présentent de nombreux avantages par rapport aux monnaies traditionnelles. Toutefois, l'adoption des crypto-monnaies n'est pas encore universelle et certaines régions du monde sont en retard sur ce point.

Selon une étude publiée en 2021 par l'institut de sondage et d'analyse Statista, l'adoption des crypto-monnaies est très disparate selon les pays. L'étude couvrait 56 nations et les personnes interrogées étaient au nombre de 1000 à 5000 par pays.

Le nombre d'utilisateurs de crypto-monnaies par pays

Plusieurs points intéressants sont relevés dans cette étude. Il en ressort par exemple, que le Nigeria aurait le taux d'adoption le plus haut du monde, avec 42% des personnes interrogées en lignes indiquant avoir déjà utilisé ou possédé du Bitcoin en 2021.

Ce chiffre est d'autant plus surprenant puisque la banque centrale nigériane avait ordonné en 2021 aux prêteurs commerciaux de stopper et de bloquer toutes les transactions en crypto-monnaies, invoquant alors une protection des utilisateurs. Il semblerait que la situation est en train d'évoluer puisque les autorités nigérianes ont annoncé en mai dernier de nouvelles règles pour le commerce des crypto-actifs. La volonté ne serait donc plus d'interdire mais de réguler.

Derrière le Nigeria, deux pays asiatiques complètent le podium de ce classement. En deuxième position, on retrouve la Thaïlande avec 30% des personnes interrogées qui ont déjà utilisé ou possédé du Bitcoin.

La Thaïlande est d'ailleurs un pays pionnier sur le sujet. La première bourse de crypto-monnaies du pays, Bitcoin Co. Ltd., a été créée déjà en 2013. Coup de tonnerre en début d'année 2022 puisque la Thailand Securities and Exchange Commission (SEC) a annoncé l'interdiction de l'utilisation des crypto-monnaies pour les paiements. Souhaitant réguler de manière autoritaire, la SEC thaïlandaise impose des règles strictes et restrictives pour le commerce. Toutefois, les autorités financières affirment reconnaître "les avantages des technologies derrière les actifs numériques tels que la blockchain et la valeur et soutiennent l’utilisation de la technologie pour favoriser l’innovation [sic]". Affaire à suivre...

Le troisième et dernier pays du podium est la république des Philippines avec 28% des personnes interrogées. Les Philippines sont un autre pays asiatique qui a vu l'essor de plusieurs plateformes d'échanges de crypto-monnaies ces dernières années. En effet, une quinzaine de plateformes d'échange de crypto-actifs sont déjà autorisées aux Philippines. De plus, la banque centrale du pays a activement travaillé afin de proposer de nouveaux cadres juridiques permettant une régulation efficace.

Et ailleurs dans le monde ?

Outre l'Afrique et l'Asie du Sud-Est, l'Amérique latine est une autre région du monde bien représentée dans ce classement. L'Argentine (21% des sondés) ou le Brésil (12%) en sont des exemples.

En Europe, c'est la Suisse qui devance au classement. En 7ème position mondiale, ce sont 13% des personnes interrogées qui ont répondu positivement. Suivent l'Espagne (10%), l'Allemagne (6%) et la France (5%, 13ème place de ce classement).

Pour conclure, nous pouvons citer également les USA (8%) et la Chine (7%).

Le Bitcoin : les pays qui l'adoptent ou l'interdisent ?

Vous le savez probablement, le Salvador a été le premier pays du monde a adopté le Bitcoin comme monnaie légale et comme moyen de paiement. Le Fonds monétaire international (FMI) avait tout de suite alerté qu’il s’agissait d’une décision mettant en danger "la stabilité financière, l’intégrité financière et la protection des consommateurs [sic]".

Le Salvador est-il le seul ? Découvrez-le plus loin dans cet article !

Le Salvador : premier pays à adopter le Bitcoin

Après avoir fait voter un texte de loi le 9 juin 2021 en seulement une heure - fort de son soutien parlementaire - le président salvadorien Nayib Bukele a rendu le Bitcoin légal au Salvador le 7 septembre 2021. Depuis lors, tous les commerçants du pays sont dans l'obligation d'accepter ce moyen de paiement.

Cela va au-delà d'une simple légalisation puisque les autorités salvadoriennes ont souhaité encourager fortement l'adoption. Concrètement, le gouvernement a développé et mis en place une application, appelée "Chivo!" ("Super!" en français), pour faciliter les paiements en crypto-monnaie. Les utilisateurs de cette application peuvent échanger des Bitcoins sans avoir à les stocker eux-mêmes, ce qui facilite grandement les transactions.

A noter que pour inciter la population à utiliser "Chivo!", le gouvernement a offert 30$ à chaque utilisateur, ce qui représente tout de même 10% du revenu mensuel moyen dans le pays !

L'adoption du Bitcoin au Salvador n'est donc pas anodine. Cette mesure s'inscrit dans une volonté politique de modernisation du pays, notamment en termes de lutte contre la pauvreté et l'inclusion financière. En effet, beaucoup de personnes dans le pays ont peu ou pas accès aux services bancaires classiques et sont donc exclues de fait du système financier traditionnel. Le Bitcoin, et plus largement les crypto-monnaies, offrent une alternative intéressante pour ces personnes. C'est par ailleurs le cas dans la majorité des pays les plus pauvres de la planète.

La République centrafricaine : une première adoption en Afrique

Nous l'avons vu plus haut, le Nigeria est le pays au monde avec le plus d'utilisateurs de crypto-monnaies par habitant. Toutefois, c'est un autre pays africain qui a souhaité suivre l'exemple du Salvador et légaliser complètement le Bitcoin en avril dernier : La République centrafricaine.

Certains experts se disent surpris de cette loi votée à l'unanimité par les députés présents.

En effet, la République de Centrafrique est l'un des pays les plus pauvres du monde, malgré les richesses présentes en ses terres (or et diamants majoritairement). Seule une minorité de 4% de la population aurait accès à internet dans ce pays.

Le gouvernement a justifié cette décision en expliquant que le Bitcoin permettrait aux habitants de "bénéficier du progrès financier et économique [sic]" du 21ème siècle. La crypto-monnaie pourrait donc en ce sens contribuer à la lutte contre la pauvreté dans le pays.

Toutefois, il est important de noter que pour l'instant aucun cadre juridique n'a encore été mis en place et que le Bitcoin n'est donc pas encore utilisable comme moyen de paiement dans le pays.

Serait-ce donc un acte politique ou une réelle envie de la part du gouvernement centrafricain d'attirer des investisseurs, des start-ups ou des acteurs économiques liés à la blockchain et à son écosystème ? Moins de 3 mois après la promulgation de la loi, il est trop tôt pour le dire.

Et alors, qu'en est-il en Europe ?

La Suisse : un paradis blockchain au milieu de l'Europe politique ?

Comme vous avez pu le lire dans notre précédent article sur la loi MiCA, le Parlement européen négocie actuellement des textes de loi dans le cadre de négociations trilogues. Il faudra donc patienter avant de voir comment l'Europe va se positionner sur toutes les questions liées aux cryptos-monnaies et à leurs utilisations.

Géographiquement en plein centre de l'Europe, mais en dehors de l'union politique européenne, la Suisse fait également figure de pionnière dans le monde de la blockchain.

Pour le comprendre, il faut s'intéresser au système politique suisse. Trois niveaux ou échelons politiques se distinguent fortement : le niveau "communal" (politique de la ville), le niveau "cantonal" (le canton, ou la région) et le niveau "fédéral" (politique du pays). Bien qu'interdépendants et liés entre eux, tous les niveaux ont une forte indépendance et souveraineté pour prendre des décisions qui les concernent. Ainsi, le Conseil fédéral (le plus haut niveau politique) laisse pour l'instant les cantons décider de leurs politiques relatives aux crypto-monnaies.

Désormais surnommé la "Crypto-Valley", le canton de Zoug en Suisse centrale, déjà bien connu du monde de la finance traditionnelle pour ses nombreux avantages fiscaux, se veut être un leader dans le monde de la blockchain. De nombreuses entreprises et fondations ont déjà établis leur siège dans le canton de Zoug. C'est le cas de la fondation Ethereum - en plein travail sur le projet ETH 2.0 - par exemple, mais aussi de la fondation Cardano ou de l'entreprise Quant Network AG.

De plus, le canton de Zoug (L'Etat) accepte depuis 2021 le paiement des impôts en Bitcoin (BTC) et en Ethereum (ETH). C'est une première pour un canton mais des villes suisses avaient déjà fait office de précurseurs pour le paiement des impôts (la ville de Zoug - dont le canton tire son nom - depuis 2016, puis la ville de Chiasso avait suivi, et enfin la station de montagne de Zermatt).

La Suisse semble donc proposer des avantages économiques et politiques intéressants pour l'écosystème de la blockchain et de la crypto-monnaie. Toutefois, elle pourrait potentiellement être impactée indirectement par la loi MiCA actuellement en discussion au Parlement européen.

Quels pays interdisent le Bitcoin ?

Nous avons vu ci-dessus une liste de pays favorables aujourd'hui au développement de l'écosystème blockchain. Qu'en est-il des pays qui, au contraire, voient d'un mauvais œil l'apparition du Bitcoin ?

Les pays qui interdisent le Bitcoin voient la cryptomonnaie comme une menace pour leur économie. En effet, ils estiment que les monnaies numériques favorisent l'anonymat et sont donc utilisées à des fins criminelles. Le Bitcoin est notamment accusé d'être la monnaie préférée des terroristes et des narcotrafiquants.

Pour ces raisons, de nombreux pays ont décidé d'interdire le Bitcoin sur leur territoire. Un rapport du Global Legal Research Directorate (GLRD) de la Law Library of Congress indique que les pays ayant interdit le Bitcoin sont au nombre de 51 (42 pays avec une interdiction implicite et 9 pays avec une interdiction formelle et absolue).

Les 9 pays sont : Chine, Tunisie, Marco, Algérie, Népal, Qatar, Bangladesh, Egypte et Irak.

Conclusion

Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de l'adoption croissante des crypto-monnaies dans le monde. Parmi les plus importants, on peut citer la volonté de s'approprier une nouvelle technologie, la hausse des frais bancaires et le manque de confiance dans les banques et les autorités monétaires. De plus, les crypto-monnaies offrent une alternative intéressante aux monnaies traditionnelles, car elles sont généralement moins sujettes à l'inflation. Elles offrent également la possibilité à des personnes n’ayant pas accès au système bancaire traditionnel de pouvoir effectuer des transactions de valeurs.

Il est important de noter que les législations évoluent très vite et d'autres pays semblent déjà en phases de discussions et de planifications d'éventuelles régulations vis-à-vis des cryptos-assets.

Bien que l'adoption des crypto-monnaies soit en pleine expansion dans le monde, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que ces monnaies virtuelles ne deviennent aussi courantes que les euros ou les dollars. Cependant, il semble bien que les crypto-monnaies soient là pour rester et qu'elles continueront à gagner en popularité dans les années à venir. Et vous, quelles crypto-monnaies possédez-vous ?

KuCoin est la meilleure plateforme pour acheter, vendre et trader des crypto-monnaies.

Nous offrons une large sélection de monnaies digitales et nos frais sont parmi les plus bas du marché. Notre plateforme est simple à utiliser et notre base d'utilisateurs est active tous les jours.

Notre communauté grandit de jours en jours et nous ne cessons de proposer des innovations à nos clients. Déposer ou retirer des fonds est très simple et rapide alors vous pouvez commencer dès à présent.

Inscrivez-vous gratuitement sur KuCoin aujourd'hui !


Trouvez la prochaine pépite crypto sur KuCoin !

Suivez-nous sur Twitter >>> https://twitter.com/kucoincom

Rejoignez-nous sur Telegram >>> https://t.me/Kucoin_Exchange

Téléchargez l'application KuCoin >>> https://www.kucoin.com/fr/download